Partagez | 
 

 Kenmei ♠ Shall we dance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenmei Chikarazuku
Détenu
avatar

Messages : 28
MATRICULE : DE-0072-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu - Ex-prostitué.
Âge: 23 ans.
Amours: Célibataire

MessageSujet: Kenmei ♠ Shall we dance ?   Dim 3 Mar - 18:29


«FICHE DETENU»



ÉTAT CIVIL

    ★ Nom : Chikarazuku
    ★ Prénom : Kenmei
    ★ Age : 23 ans



CASIER JUDICIAIRE

    ★ Raison de l'incarcération : Prostitution. Possession de drogue. Voix de faits sur l'agent ayant procédé à l'arrestation. Bris de matériel (fenêtre de la voiture escortant le suspect). Insultes multiples et menaces envers le juge suivant l'affaire.
    ★ Durée de la peine : 7 ans.
    ★ Incarcéré depuis : Maintenant.
    ★ Antécédents judiciaires : Divers vols et possessions d'objects ou produits illégaux.
    ★ Appartenance à un réseau : Soupçonné d'appartenir au Road's Devil. (Ce qu'il faut savoir, c'est que Kenmei était sur leur territoire lors de son arrêt, mais il ne fait partie d'aucun gang.)
    ★ Troubles notoires depuis le début de l’incarcération : On verra bien ~


DOSSIER MÉDICAL

    ★ État physique :
    Pas très grand, ni très gros (1m70 et 62kg), il dépasse facilement les femmes de quelques cheveux, mais les hommes ont en général le dessus sur lui. Voila pourquoi il reste discret, souvent le dos courbé, observant ses chaussures, les mains dans les poches. Il cherche à passer inaperçu, pour éviter de se faire taper dessus, mais si vous lui prêter un peu d'attention, vous verrez tout de suite l'extrême blancheur de Kenmei. Né albinos, il possède une peau plutôt pâle, une pilosité blanche comme neige, et un regard rouge qui arrive parfois à glacer le sang de ceux qui cherchent la bagarre... parfois.
    Mais prudent, le jeune homme ne la cherchera pas, préférant flâner là où il fait sombre, pratiquant son agilité dans les ruelles pleines d'obstacles qu'il prend (prenait...) plaisir à parcourir. Jean foncé, hoodie à large capucon, ce n'est pas un jeune homme qui cherche vraiment à se vêtir à la mode. Ken tient à sa liberté de mouvement et préfère ne porter que le nécessaire, alors il ne sera sans doute pas trop contre l'uniforme du pénitencier.
    Regard blasé et gestes tout aussi désintéressés, il n'est pas rare de prendre Kenmei pour un boulet incapable de réfléchir. Et c'est justement ce qu'il aime faire croire. En sa posture et sa façon de parler, il cherche souvent à faire fuir les gens, de peur de s'y attacher, et de devoir les perdre comme tous les autres. Parce que ce qu'il y a pire que la solitude, c'est quand on a connu l'amour des proches disparus.
    Aucune allergie ou désordre quelconque.

    ★ État mental :
    Il y a ces gens qui sont doux, qui cherchent sans cesse à aider les autres, à faire valoir leur existence par l'entremise de leurs actes généreux. Il y a ceux qui brisent, détruisent, et carbonisent les rêves des gens. Ils s'emparent de votre bonheur pour satisfaire le leur, bien qu'il soit que trop peu éphémère. La vie est fait d'une parfaite union entre le bien et le mal, le fort et le faible. On nous apprend dès le plus jeune âge à juger chaque comportement, chaque paroles, regards et même objets, en ces deux catégories bien distinctes.
    Pourtant, il reste des gens, des esprits sauvages, comme Kenmei, qui ne sont pas pourris de cette notion monochrome. Ces gens qui sont tout, mais ne sont rien. Doués en plein de domaines, mais experts en aucun. Ces uniques bâtards qui ne collent pas au système, qui ne parviennent jamais à rester bien longtemps entourés de gens créer de trop près d'un moule d'une société qui n'est pas pour eux.
    Le jeune homme est dominant, fier, parfois brutal, et soudain, le voila frêle, insécure, cherchant de nouvelles réponses incohérentes. Il vit entre le bien et le mal, sans jamais vraiment comprendre lequel est l'un et lequel est l'autre. Son esprit est libre, amorale, ne se fiant qu'à ses instincts, à ses propres visions du monde qu'il s'est créé. Et donc, comprendre sa façon de penser peut être difficile pour certaine personne, les laissant souvent croire que Ken n'est qu'un junkie de bas de ruelles qui passe ses journées à chercher sa nouvelle dose. Certes, c'est en partie ce qu'il est, mais il y a aussi en lui cette force de vivre, cette conviction d'un monde meilleur qu'il cache de son arrogance, de ses sarcasmes habituels.
    Sans hobbies, effrayés d'avoir quelque ambitions que ce soit, Kenmei passe la plupart de son temps à planer avec des copains louches, se repaissant de bières, de joints et de sa bonne vieille cocaïne. Côté sexuel, il faut avouer que le jeune homme n'est pas bien difficile, si on partenaire lui offre quelque chose en retour. Pourtant, s'il avait à choisir, sans doute prendrait-il un homme passionné, capable de le regarder dans les yeux, ou une femme douce, qui s'abandonnerait à lui, corps et âme...

BIOGRAPHIE


    « Ça n'aurait pas du se passer ainsi. Toutes ces choses qui se sont passées. Celles qui viendront, qui reviendront. Tout ça, c'est un cauchemar. Un putain de mauvais rêve dans lequel je suis prisonnier, incapable de me défaire de toute cette merde. C'est un cercle vicieux, et j'devrais pas me retrouver là-dedans. J'avais un bel avenir, tu sais. Des parents sympas, une petite soeur adorable. On vivait dans un de ces quartiers trop parfaits des films à deux balles. Et tout ça, tout ce que j'aimais, bah ça m'a été arraché... BANG ! BANG BANG BANG ! ... BANG !... Dis, tu m'écoutes là, j'te cause ! »

    Kenmei se tourne et regarde le jeune homme dormir à ses côtés. Un sourire quelque peu déçu s'affiche sur son visage blasé.

    « Bof... c'est peut-être mieux ainsi. »

    S'étirant, le jeune homme ouvre grande la bouche pour bâiller à s'en décrocher la mâchoire, avant de se lever, et de jeter la couverture sur son aîné. Nu, il traverse la pièce dans le noir, se guidant de la lueur de son téléphone portable pour rejoindre une petite table. Il y allume la lampe qui diffuse un faible lumière, et se pose lâchement sur la chaise en bois. Un instant il constate la chambre du motel, l'autre il reluque la silhouette de son client sous le tissu. Un habitué. Homme d'affaires pour qui les femmes sont trophées, mais pas véritable fantasme. Celui-là, il aime le sexe pur et dure, mais étonnement, au fil de leur ''rencontres'', il est devenu plus doux, comme s'il avait débuté une forme de sympathie pour son jouet. Kenmei s'en fichait, de toute façon, tout ce qu'il lui importait, c'était cette nouvelle dose qui l'attendait.

    Un frisson lui parcourt l'échine et il sent la fatigue le prendre. Le jeune homme cligne des yeux, frotte ses paupières et secoue la tête en soupirant, avant de tendre la main vers un petit sachet dont il répand un peu le contenu. Il tâte la poudre blanche pour lui faire prendre la forme d'un ligne plutôt grossière. Portant un doigt contre une narine pour l’aplatir, et empêcher l'air de passer, il penche le visage vers la table et respire la substance de l'autre, en un trait rapide. Le junkie continue d'inspirer avec force, jetant la tête vers l'arrière, les pupilles vibrant presque de son euphorie.

    TOC. TOC. TOC. TOC. TOC.

    « POLICE ! OUVREZ, NOUS SAVONS QUE VOUS ÊTES LÀ. »

    Le délire. La paranoïa. Le désespoir. Kenmei se jette au pied du lit, attrapant maladroitement son jean, au diable le caleçon. Il trébuche, respire de travers, alors que son amant s'éveille et s'exécute aussi, poussant un juron de panique.

    « C'est quoi c'foutoir, Kenmei ?!?
    - J'en sais rien !
    - Comment ça t'en sais rien, y'a les flics à la porte bordel !!
    - J'en sais foutrement rien j'te dit !!
    - MERDE ! »

    À la porte, le premier coup violent se fait entendre, laissant deviner aux deux jeunes hommes que les agents sont près à défoncer la porte pour les avoir. C'est la course contre la montre qui s'impose, alors que les garçons récupèrent le reste de leur vêtements, puis sautent dans leur souliers. La drogue enivre le prostitué qui à peine à réfléchir correctement. La salle de bain. Son amant l'y conduit en hâte et ouvre brusquement la fenêtre grinçante, arrachant le moustiquaire pour se jeter à l'extérieur. Au même moment, l'éclat du bois se fait entendre et des pas martèlent le plancher de la chambre du motel.
    Panique. Effroi. Crise. Kenmei sort la tête dehors, pour apercevoir son client se faire plaquer au sol et passer les menottes par deux agents trop futés à son goût.

    « NON !! » Hurle-t-il.

    Il se retourne et regarde l'intérieur de la salle de bain pour y voir un agent s'avancer vers lui, une main devant, paume bien en vue, l'autre contre sa ceinture, près à dégainer son arme à feu.

    « Du calme mon petit, on te fera pas de mal.
    - Qui est-ce que t'appelle mon petit, enflure ?!
    - Ça suffit ! Lève les mains bien hautes et fais pas d'histoires !
    - Si tu veux que j'sois ta pute faut d'abord payer connard ! »

    Vilaine drogue qui emplit le corps du jeune homme, brouillant son esprit, lui offrant parfaite illusion, fourbe, elle lui laisse croire qu'il possède la force, la possibilité de s'enfuir. Zeste d'espoir qui s'éveille en lui, le voila qu'il fonce, tête baissé, poing levé, vers cet agent qui miraculeusement n'a pas le temps de dégainer son fusil, avant que Kenmei ne lui assène un superbe crochet en plein visage. Un craquement sinistre se fait entendre, rapidement suivit par un cri rauque, mélange de douleur et de rage. Le junkie sourit bêtement et pousse l'agent qui rencontre le mur, lui offrant l'opportunité de s'enfuir. Les muscles de ses cuisses se crispent et se décrispent au rythme de ses mouvements, dans ce sprint vers la liberté.
    Elle est là, juste là, cette porte qui le mènera ailleurs, qui lui offrira la chance de se cacher encore un peu plus longtemps.

    ET BAM !

    Un violent coup en pleine poire. L'un des deux policiers qui se trouvaient derrière l'immeuble n'y est pas resté une fois le premier suspect menotté. Le voila qu'il se jète sur le jeune homme pour qui la surprise a été fatale. Incapable de réagir à temps, le voila au sol, étourdit par la drogue qui lui monte à la tête, brouille ses pensées, son jugement. Comme un animal, il est prit au piège, et comme tel, il se débat furieusement pour sa survie. Mais les trois agents finiront bientôt par avoir le dessus sur lui.

    { ~ }

    « Et donc, l'accusé ci-présent fait face aux accusations suivantes. Prostitution. Possession de drogue. Voix de faits sur l'agent ayant procédé à l'arrestation. Bris de matériel, soit la fenêtre de la voiture escortant le suspect. De plus le jeune homme, qui était surveillé de près depuis quelques temps déjà, n'effectuait ces actes illégaux que sur le territoire du gang bien connu des Devil's Road, ce qui porte à croire qu'il pourrait avoir une sorte de contact, voir lien avec ce groupe, même s'il ne doit être que des basses sphères. Selon les antécédents de monsieur Chikarazuku, et malgré le fait que nous n'ayons aucun preuve d'une telle appartenance, chacune de ses arrestations ont été fait plus ou moins près du territoire du gang. Un enquête plus appro- ...
    - OBJECTION MONSIEUR L'CONNARD DE JUGE !»

    Un murmure s'élève dans la salle, alors que Kenmei se lève brusquement. Les mains dans le dos, rongées par le métal froid qui presse contre sa peau, il n'écoute plus les recommandations de l'avocat débile s'occupant de sa défense. Il a la mâchoire crispée de rage et d'impuissance, et regarde agressivement le juge, puis les gardes qui s'approchent lentement de lui, les mains sur leur battes.

    « Monsieur Chikarazuku. Vous n'êtes pas en mesure de vous défendre vous-même, veuillez laisser votre avocat faire son travail.
    - Bah justement ! S'il le faisait correctement, j'aurais pas à me lever pour vous dire d'aller vous faire foutre ! C'est quoi ces conneries ?! Les Devil's Road ? Vous vous rendez compte de c'que vous dîtes ??
    - Monsieur Jones, je vous demanderais de bien vouloir garder contrôle de votre client, s'il-vous-plait.
    - O-oui, monsieur le juge...
    - Toi tu me touches pas le débile ! Non mais franchement ! Les Devil's Road ? Vous avez vue une moto dans mes possessions vous ? Un permis de conduire ?? C'EST D'LA FOUTAISE !! Si j'faisais partie d'un gang, ça fait longtemps qu'on vous aurait butté pour être un con de première, MONSIEUR le juge !
    - Ça suffit ! Emmenez-le ! On ne manque pas de respect au juge, monsieur Chikarazuku. Ici c'est moi qui a le pouvoir. Je vous déclare donc coupable de tous les chefs d'accusations qui sont contre vous. Et j'ajouterai menaces et injures face à l'autorité d'un juge. Vous serez donc envoyé au Pénitencier Saint-James pour aller rejoindre les détritus de votre genre. Vous devrez répondre d'une incarcération de 7 ans moins un jour, sans possibilités d'appels, vous devrez donc comblés chaque petit jours de votre misérable vie dans cette bâtisse, jusqu'à ce que la peine soit terminés. À votre sortie, je vous garderai bien à l'oeil.
    - PÉDÉ ! »

    Et maintes et maintes injures.

    Alors qu'il se débat contre les personnes qui tentent de le guider vers la sortie, Kenmei repense à tout ce qu'il a perdu, à ses parents tués par des connards, juste parce qu'ils avaient choisies un paisible logis, dans le mauvais quartier... Il repense à sa soeur qui était avec eux ce soir là, parce que son grand frère lui avait dit qu'elle lui tapait sur les nerfs. Déjà six ans, et pourtant, la douleur est toujours aussi vive. Depuis, il semble que sa vie fut une prison en elle-même. Familles d'accueils, maison de redressement, puis la majorité, la rue qui vous détruit de l'intérieur. On remet tout en question. On goûte à la prison pour quelques mois, on y retourne à peine sortie. Et même si les vols et la drogue l'on souvent trompés, jamais encore sa peine ne fut autant exagérée.

    Tout remonte si loin. Kenmei revoit son père, pauvre immigré japonais tentant de survivre à un pays qui n'est pas le sien. Il le revoit devoir payer ses dettes, alors qu'il continuait d'en accumuler. Des années qui passent, laissant poussière derrière eux, alors que la famille n'a plus le choix de quitter leur adorable maison. C'est donc dans un appartement minable que se retrouvent ceux qui devront faire face à un destin bien trop cruel pour ce qu'il méritaient. Ce fameux quartier qui appartenait au Devil's Road... Ceux que Kenmei déteste du plus profond de son âme, alors qu'à l'instant on l'accuse de faire partie de cette bande d'imbéciles.

    La violence, c'est tout ce qu'il a connu depuis qu'un des motards a descendu sa famille pour quelques dollars. Kenmei restait convaincu de la culpabilité du gang, malgré le manque de preuve. Qui d'autres aurait-ce pu être ? Pourquoi la police n'avait-elle rien fait ? Pourquoi maintenant s'acharne-t-elle a pourrir la vie d'une jeune homme déjà bien décomposé. Ont-ils tous honte, de là-haut ? Te pardonneront-ils un jour de n'avoir su être assez fort pour vivre sans eux ? T'aiment-ils toujours, malgré ces erreurs que tu continues de faire, cette automutilation de l'âme que tu te plaîs à t'infliger... Te tourneront-ils le dos, lorsque tu franchiras les grilles métallique de ce nouvel univers qui t'attends ? Espérons le, car tu auras besoin de l'aide d'un ange gardien...


______ _____ ____ ___ __ _
« J'suis passé par les Enfers...
... Faut comprendre, j'avais plus de briquet.
»

Ken's Sweet Evil Theme ♠️
#006666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenmei Chikarazuku
Détenu
avatar

Messages : 28
MATRICULE : DE-0072-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu - Ex-prostitué.
Âge: 23 ans.
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Kenmei ♠ Shall we dance ?   Jeu 7 Mar - 14:42

*pointe le bout du nez*

J'ai terminé ._.

*veut pas se faire taper dessus pour un Double Post*

...

______ _____ ____ ___ __ _
« J'suis passé par les Enfers...
... Faut comprendre, j'avais plus de briquet.
»

Ken's Sweet Evil Theme ♠️
#006666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Kenmei ♠ Shall we dance ?   Sam 9 Mar - 17:33

Bonjour ^^

Ne t’inquiète pas pour le double post, c'est autorisé pour les Ups de fiches Wink
Alors, je m’occupe de ta modération, allons-y :
ÉTAT CIVIL
    ★ Nom : Ok
    ★ Prénom : Ok
    ★ Age : Ok

CASIER JUDICIAIRE
    ★ Raison de l'incarcération : Ok
    ★ Durée de la peine : Ok
    ★ Incarcéré depuis : Ok
    ★ Antécédents judiciaires : Ne marquer ici que ce qui est marqué à son casier. Cf commentaires en partie histoire
    ★ Appartenance à un réseau : Soupçonné, plutôt. Précise également entre parenthèse que c'est faux.
    ★ Troubles notoires depuis le début de l’incarcération : Ok

DOSSIER MÉDICAL
    ★ État physique : A ajouter : → Taille et poids (en cm/kg)
    → Santé : Allergies, diabète, myopie, ncienne opération ou maladie grave.... Si rien de particluier, juste le préciser ^^


    [color=#2B364D]★ État mental :
    A ajouter : Sexualité ? Quelques idées sur ses goûts ?

BIOGRAPHIE
    La scène du procès :
    Peut-être reformuler la phrase sur les Devils ? Vu qu’il n’y a aucune preuve qu’il en fasse partie de près ou de loin à part la localisation de son nid, plutôt dire qu’il semble avoir ou qu’on l’a vu avoir des contacts avec le gang. Mais ça ne ferait pas partie de son chef d’accusation. Surtout qu’il a pas vraiment - pas du tout mdr - le profil ^^


    Sinon, la construction de ta biographie laisse des trous.
    A ajouter/préciser :
    - Vu son nom, s’il est issu de famille immigrée + son rapport à son pays d’origine si c’est le cas
    - Développer l’enfance et l’adolescence : notamment comment il perd sa famille et ce qui lui arrive à partir de là (est-ce qu’il est placé en famille d’accueil, comment tout ça se passe, est-ce qu’il a pu poursuivre des études ou non par la suite, etc.)
    - Les antécédents judiciaires : Il faut en parler ici : notamment car il aurait déjà dû faire de la détention pour vol et possession s’il s’est fait pincer auparavant là-dessus. Donc, préciser comment ça s’est passé, combien de temps il y a passé et à quel âge.



Voilà... Je crois avoir tout commenté. Globalement ça va, mais il y a quelques précisions à faire ^^

En attendant, je te laisse compléter, et faire un up pour qu’on repasse lire tout ça quand ce sera fait =)

______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenmei Chikarazuku
Détenu
avatar

Messages : 28
MATRICULE : DE-0072-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu - Ex-prostitué.
Âge: 23 ans.
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Kenmei ♠ Shall we dance ?   Mer 13 Mar - 16:52

Voila, c'est fait.

______ _____ ____ ___ __ _
« J'suis passé par les Enfers...
... Faut comprendre, j'avais plus de briquet.
»

Ken's Sweet Evil Theme ♠️
#006666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Kenmei ♠ Shall we dance ?   Jeu 14 Mar - 15:33

Salut =)
Merci pour ces précisions.

Du coup j'y vois un peu clair, et ça me fait soulever un dernier point, que je n'avais pas compris avant :
Citation :
La violence, c'est tout ce qu'il a connu depuis qu'un des motards a descendu sa famille pour quelques dollars.
Ce n'est pas vraiment le genre des Devils que d'abattre des innocents pour quelques dollars... Ils ont un certain code de l'honneur.

Alors euh.... je ne sais pas. Peut-être dire qu'il associe le meurtrier aux Devils à cause du quartier dans lequel ils vivaient, ou parce que la police avait déterminé qu'il s'agissait probablement d'un motard pour X raisons ; mais en réalité il n'en faisait pas partie ?
Comme Kenmei ne peut pas savoir ce dernier point, ça ne change rien à ses yeux : il pensera que le coupable était un Devil quand même.


______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenmei Chikarazuku
Détenu
avatar

Messages : 28
MATRICULE : DE-0072-SJ


Votre Perso
Groupe et métier: Détenu - Ex-prostitué.
Âge: 23 ans.
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Kenmei ♠ Shall we dance ?   Sam 16 Mar - 16:11

J'ai ajouté :
«Kenmei restait convaincu de la culpabilité du gang, malgré le manque de preuve. Qui d'autres aurait-ce pu être ?»

______ _____ ____ ___ __ _
« J'suis passé par les Enfers...
... Faut comprendre, j'avais plus de briquet.
»

Ken's Sweet Evil Theme ♠️
#006666
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur Mayers
PNJ
Fondo-Admin
avatar

Messages : 537

Votre Perso
Groupe et métier: Directeur de la Prison
Âge: 37 ans
Amours: Célibataire

MessageSujet: Re: Kenmei ♠ Shall we dance ?   Sam 16 Mar - 19:22

Bonsoir !
C'est parfait, tu es validé =)

Pour la suite, pense à faire recenser ton avatar, créer ton carnet dans la partie rumeur et faire ton dossier rp.
Bon jeu ^^

______ _____ ____ ___ __ _

En cas de question ou problème, merci d'utiliser la Boîte à MP du Staff : ► Click ◄

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kenmei ♠ Shall we dance ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kenmei ♠ Shall we dance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Saint James :: Administration. :: Présentations :: Présentations validées :: Détenus Neutres-